L'établissement

Silvia Monfort

Une résistante dans l’âme

Silvia Monfort, est née à Paris, dans le quartier du Marais le 7 juillet 1923.
Elle est décédée en 1991. Son nom patronymique est Favre-Bertin. Son père était sculpteur. « Monfort » est le nom de sa mère décédée à sa naissance.

Interne très tôt, elle poursuit des études secondaires aux lycées Victor Hugo et Victor Duruy. Elève studieuse, elle passe son baccalauréat avec dispense d’âge.

En 1943, elle rejoint la Résistance active. Elle rencontre Maurice Clavel, jeune normalien, connu sous le nom de code « Commandant Sinclair » (Chef départemental de la Résistance en Eure-et-Loir) dans la Résistance …

Elle devient agent de liaison de la Résistance et sillonne l’Eure-et-Loir en parcourant 100 kms par jour à bicyclette.

Elle participe aux combats pour la libération de Nogent le Rotrou et de Chartres (notamment dans la vallée de la Cavée, à Vausevin et à Luisant).

En 1944, aux côtés du Maire de Chartres André Haye, du Préfet d’Eure-et-Loir Monsieur Chadel, des commandants des différentes unités et de la Résistance dont le « Commandant Sinclair » (Maurice Clavel), Silvia Monfort fera partie des personnalités qui accueilleront le Général De Gaulle sur le parvis de la cathédrale de Chartres.

Son engagement dans la Résistance lui vaudra la distinction de la Croix de Guerre qui lui sera remise par le Général De Gaulle en personne.

 

Après la guerre, elle épouse Maurice Clavel. De retour à Paris, elle suit des cours d’art dramatique avec Jean Valcourt et Jean Hervé.

C’est une série de hasards qui vont la conduire au métier d’actrice, avec notamment la rencontre de Robert Bresson, cinéaste à la recherche de comédiennes non professionnelles. Il l’engage pour jouer «Les Anges du Péché» (1943), film tourné d’après l’œuvre de Calderon. Elle rencontre de grand(e)s acteurs/actrices du théâtre et du cinéma.

Elle joue avec Edwige Feuillère dans « L’Aigle à deux têtes » de Jean Cocteau, participe aux premiers festivals d’Avignon, interprète Chimène aux côtés de Gérard Philipe, incarne Éponine dans « Les Misérables » de Jean-Paul Le Chanois. Phèdre, Électre, Iphigénie, Agrippine, Lucrèce Borgia. Elle interprètera les plus grands rôles du répertoire classique.
Durant de nombreuses années elle partagera ses activités de comédienne entre le théâtre, le cinéma et la télévision.